SERIES

TOP 10 de mes séries préférées

J’ai commencé à voir des épisodes des Experts à la télévision quand j’étais chez ma nounou, puis quand je passais devant c’était Castle à la maison et Sherlock qui a réussi à me happer pour le restant de ma vie.
J’ai mis un moment avant de comprendre qu’on pouvait tout à fait voir des séries ailleurs qu’à la télévision. Quand j’ai compris, c’était foutu. Je suis passée sur tous les sites de streaming de la terre, de téléchargement et de plateformes payantes…
Les temps ont changé et ce n’est plus vraiment Les petits meurtres d’Agatha Christie qui font chavirer mon cœur…

Dans ce top 10 de mes séries préférées, il n’y aura pas d’animé (Donc pas de Naruto, ni de Death Note ou autre Tokyo Ghoul) et il n’y aura pas ni Breaking Bad (tout simplement car je n’ai pas réussi à la continuer, oh oui, shame on me) ni de sitcom (Malcom, Ma Famille d’Abord, Friends et j’en passe).

Je comprend que vous n’ayez pas envie de tout lire car c’est très long mais j’ai essayé d’être le plus claire et précise sur chaque série. Libre à vous de vous intéresser qu’à celle qui peuvent vous plaire ou juste de lire le titre (mais sachez que je me suis saignez pour vous faire ce TOP 10 de toute bôôôôté)

C’est parti pour un Top 10 qui va me faire des copains et des ennemis…

10. GREY’S ANATOMY (Depuis 2005) – 16 SAISONS – EN COURS
Réalisation : Shonda Rhimes

Oh mon dieu, elle a vraiment mis Grey’s Anatomy dans son top 10 ? Quelle infamie.
En vrai, j’ai hésité longuement avant de la choisir et de la mettre dans cette liste. Mais je ne peux pas vous mentir, c’est une série que je suis depuis mes années lycée et encore maintenant je trouve qu’elle tient la route.

Synopsis : Meredith Grey, fille d’une chirurgienne très réputée, commence son internat de première année en médecine chirurgical dans le Seattle Grace Hospital. Elle essaye de maintenir de bonnes relations avec ses camarades internes, mais la compétition fait rage…
Lorsqu’elle apprendra que son coup d’un soir de la veille n’est autre qu’un grand chirurgien de cet hôpital, les choses se compliquent…

Cette série, même si elle ne l’est pas vraiment, a été l’une des premières à être des plus innovantes et des plus ouvertes d’esprits. C’était une des premières séries à mettre en avant les personnes de couleurs, de tous milieux sociaux et qui exposaient les problèmes sociaux que nous rencontrons toujours actuellement. (Homophobie, racisme, différences de classes sociales et j’en passe).

Lorsque je me suis mise à la regarder, c’était uniquement de la faute de ma meilleure amie. (Spoiler, en échange, elle est devenue totalement fan de Sherlock, donnant-donnant…) Je n’étais pas vraiment partante mais on s’accroche à l’histoire des personnages. C’est là qu’est la force de cette série. Même si le scénario d’un épisode peut être téléphoné, le destin des personnages reste toujours incertain (surtout quand on sait que les départs d’acteurs provoquent des morts et des tournures de situations incongrues par moment…)

Outre le karma merdique de Meredith et globalement de tous les personnages de cette série, j’adore être plongée dans un monde qui m’est si familier (car ma mère était sage-femme) mais également si éloigné (sage-femme mais pas chirurgienne).

Cependant, cette série reste à la 10e place seulement, car c’est aussi la moins bonne niveau scénario et réalisation. Elle reste très bonne dans son genre mais reste aussi platonique si on cherche de l’artistique dans une série.

9. AMERICAN HORROR STORY (Depuis 2011) – 9 SAISONS – EN COURS
Réalisation : Ryan Murphy

Seulement 9e car je n’ai pas regardé la Saison 4, 5 et 9, j’aurai cependant pu la mettre beaucoup plus haut dans le classement grâce à ses saisons 1, 2 et 3.

Synopsis : Chaque saison, une histoire. Chaque épisode s’amuse avec nos peurs en mêlant stress, gore et politiquement correct dans des décors plus fous les uns que les autres.

S1 : Murder House S2 : Asylum S3 : Coven S4 : Freak Show S5 : Hotel S6 : Roanoke Nightmare S7 : Cult S8 : Apocalypse S9 : 1984

Même s’il est annoncé que chaque saison est indépendante, il vaut mieux toutes les regarder et dans l’ordre si possible. Lors de la saison 8, beaucoup de références seront faites aux autres saisons et des moments pourront même vous échapper si vous n’avez pas tout vu. (Ce qui a été mon cas malheureusement).

C’est une des premières séries d’horreur que j’ai été capable de regarder seule, non pas parce que les histoires et les effets spéciaux étaient pourris à en détruire la crédibilité mais parce que les scénarios étaient prenants et que les acteurs étaient époustouflants (c’est d’ailleurs comme ça que je suis tombée a moureuse de Jessica Lange qui incarne la méchante dans chaque saison, ELLE EST INCROYABLE).

Malheureusement, je n’ai pas accroché à Freak Show (S4) car je trouvais que la mise en place du décor et de l’idée était trop longue et j’ai perdu en patience. Hotel (S5) je n’ai pas accroché du tout par le principe qui était, pour moi, bien trop différents du style des autres et 1984 (S9) que je n’ai toujours pas regardé par manque de temps et… d’envie.

Cette série, je vous la recommande à 200% si vous aimez avoir des frissons mais pour certaines saisons il faut être ouverts d’esprits et ne pas se laisser décourager. Par exemple, avec Cult (S7), je n’ai pas du tout accroché car trop long en mise en place également mais j’ai repris et c’est une des saisons que j’ai le plus apprécié.

8. THE LAST KINGDOM (Depuis 2015) – 4 SAISONS – EN COURS
Inspiré de The Saxon Stories de Bernard Cornwell

Je ne m’attendais pas à aimer une série qui traite de l’histoire, qui plus est des Vikings. De base, ça ne m’intéresse pas, mais il faut croire qu’il y a une exception à tout…

Synopsis : Reprenant l’Histoire avec un grand H, nous nous retrouvons au IXe siècle en Angleterre, séparée alors en de nombreux royaumes et envahie par les Vikings menés par le Roi Alfred. Le royaume du Wessex, quant à lui résiste. Uhtred, le fils d’un noble kidnappé par les Vikings lorsqu’il était enfant, doit choisir entre son pays natal et le peuple qui l’a élevé.

La réalisation est juste, les décors, le maquillage, les costumes nous mettent rapidement dedans et donne beaucoup de crédibilité aux acteurs déjà très très bons. David Dawson (qui joue le Roi Alfred) est impressionnant dans la justesse de son jeu et de son rôle.

Quelques passages fantastiques et magiques, un personnage fictif en plein milieu de réels faits… J’ai adoré le combo et le rendu. Tout est à sa place, là où il faut et rien n’est extravagant (alors que ça pourrait largement l’être)

C’est une des rares séries qui m’a rendu folle et hystérique car Uhtred (joué par Alexander Dreymon) prend des décisions qui sortent de nulle part et qui parfois peu nous faire demander « mais où va le scénario exactement ? » Beaucoup d’émotions incontrôlables lors du visionnage des fins de saisons, j’en redemande et j’attends avec impatience la saison 4 que j’attends maintenant depuis 1 an !

7. PEAKY BLINDERS (Depuis 2015) – 5 SAISONS – EN COURS
Réalisation : Steven Knight, inspiré du gang ayant existé

Si votre faible est le whisky et que vous êtes fumeurs tempérés… Fuyez ! Vous allez avoir envie de vous taper un verre de whisky toutes les heures même si vous n’aimez pas ça et idem pour les cigarettes…

Synopsis : En 1919, dans un Birmingham meurtri par les soldats, les révolutionnaires, les politiques et les criminelles qui se font faces dans le paysage industriel d’après-Guerre, Winston Churchill s’attend au pire et mobilise des forces spéciales pour contenir au mieux le massacre qui se prépare. La famille Shelby, plus connue sous le nom des Peaky Blinders, est un gang redoutable. Argent de paris et de vol sont de mise avec eux. Tommy Shelby, le chef du gang et le plus dangereux de tous, va devoir faire face à Campbell, un impitoyable chef de police, qui a pour mission de nettoyer la ville. Fraichement arrivée en ville et prend place dans le bar attitré des Peaky Blinders en tant que serveuse, Grace Burgess est-elle là pour les bonnes raisons ou doivent-ils s’en méfier ?

Réalisation incroyable, acteurs qui interprètent à la perfection le panel gigantesque d’émotions et de situations que nous offre cette série, décor et costume à la hauteur de l’époque proposée, très immersif, scénario très bien ficelé et qui laisse place à un stress et une tension permanente.

Les acteurs qu’on retrouvent, certains connus bien avant cette série tel que Cillian Murphy qui tient le rôle principal de Thomas Shelby – Tommy pour les intimes – qu’on a pu voir dans Inception ou The Dark Knight de Christopher Nolan. Il y a également Tom Hardy (Max Rockatansky dans Mad Max : Fury Road) ou Aiden Gillen ( (Lord Petyr Baelish dans Game Of Thrones) mais bien d’autres. Franchement, un casting comme celui-là, je ne peux qu’adhérer…

6. KILLING EVE (Depuis 2018) – 4 SAISONS – EN COURS
Réalisation : Phoebe Waller Bridge

J’ai déjà fait une grosse critique dessus, donc je ne m’étalerai pas plus dessus et je vous invite à lire cette dernière en cliquant directement ici :

http://mai-li.fr/killing-eve-s12-phoebe-waller-bridge/

Synopsis : D’un côté, Eve Polastri, agent du MI5 passionnée du génie des criminels, malheureusement cantonnée à être enfermée dans un bureau. De l’autre, Villanelle, dangereuse meurtrière psychopathe en liberté. Sur une affaire de meurtre dont tout le monde pense qu’il s’agit là d’un meurtrier masculin, Eve sera la seule à émettre l’idée que ce soit une femme. S’engage alors un sombre jeu du chat et de la souris entre les deux femmes, tournant presque à l’obsession.

5. BLACK MIRROR (Depuis 2011) – 5 SAISONS + UN FILM ALTERNATIF – EN COURS.
Réalisation : Charlie Brooker

Une des premières séries que j’ai pu voir et qui m’a fait faire des rétrospections sur ma propre vie, sur ma propre conscience, sur la technologie et ses risques… J’ai vécu des moments marquants, où j’ai pu ressentir des émotions et de la tension comme jamais.

Synopsis : Chaque épisode est indépendant et permet d’aborder de manières différentes un sujet principale : la technologie et son évolution.

Dystopie, en veux-tu, en voilà ! Si vous êtes dans un bad mood, fuyez pauvres fous ! Ou vous risquez de ne plus jamais sortir d’une potentielle dépression.
Il faut psychologiquement être prêt à voir et/ou à entendre ce qui nous est proposé.
La réalisation dépend de chaque épisode mais ne m’a jamais déçu.
Certes j’ai eu mes préférences dans les différentes saisons mais j’ai rarement été sans réaction face à ce que je regardais.

J’ai eu une réaction qui m’a rappelé celle que j’ai eu devant Requiem For a Dream de Darren Aronofsky avec un épisode appelé White Bear (La Chasse en VF, S02E02). J’ai eu du mal à m’en remettre tellement il m’a touché et bouleversé. Sans doute ai-je été une bonne cible sur le sujet concerné car je n’ai pas eu cette réaction à tous les épisodes – et heureusement pour ma santé mentale ! Sinon, je ne sais pas comment j’aurai tenu 5 saisons…

Ne vous fiez pas au premier épisode de la saison 1 qui ne reflète pas du tout la qualité des épisodes suivants (même s’il reste très bon !) et ça tombe bien vu que chaque histoire ne dépend pas des autres. Cependant, j’émettrai un bémol sur la dernière saison qui ne m’a pas vraiment plu, malgré la présence de mon acteur préféré (Andrew Scott). Un casting et des sujets qui promettent mais qui, je trouve ne donne pas grand-chose… Quant au film alternatif, j’ai personnellement adoré le concept proposé, donc je dirais que c’est a expérimenter mais en gardant son esprit très ouvert…

4. GAME OF THRONES (2011-2019) – 8 SAISONS – TERMINEE
Basé sur l’œuvre de George R.R.Martin

Pas sur le podium à cause de la saison 8 malheureusement !

Synopsis : Il y a très longtemps, à une époque oubliée, une force a détruit l’équilibre des saisons. Dans un pays où l’été peut durer plusieurs années et l’hiver toute une vie, des forces sinistres et surnaturelles se pressent aux portes du Royaume des Sept Couronnes. La confrérie de la Garde de Nuit, protégeant le Royaume de toute créature pouvant provenir d’au-delà du Mur protecteur, n’a plus les ressources nécessaires pour assurer la sécurité de tous. Après un été de dix années, un hiver rigoureux s’abat sur le Royaume avec la promesse d’un avenir des plus sombres. Pendant ce temps, complots et rivalités se jouent sur le continent pour s’emparer du Trône de Fer, le symbole du pouvoir absolu.

C’est la série qui m’a fait hurler que je voulais l’arrêter. J’ai pleuré toutes les larmes de mon corps, haïs de tout mon cœur les scénaristes à plusieurs moments et SURTOUT aux épisodes 9 de chaque saison (vous-même vous savez). Pour ce qui est de la dernière saison, elle n’entre pas vraiment dans ce que je vais dire.
Même si j’ai été déçue de cette saison, elle n’était pas horrible non plus et est tout à fait valable (bon, à certains moments clés… SPOILER parce qu’Aria qui tue le Night King hein bref). Je pense que j’avais mis la barre trop haute et que le temps d’attente entre la saison 7 et la 8 (c’est-à-dire environ 2 ans) m’ont fait devenir très critique. Si je n’avais parlé avec personne de théorie et autres, j’aurai été beaucoup moins déçue. Trop de hype, tue la hype.

Cependant, cette série relève du haut niveau. Réalisation, prise de risque scénaristique, costume, lieux de tournages, rythme (sauf dans la saison 8), acteurs, effets spéciaux… Tout est là pour faire un putain de rendu.

3. HANNIBAL (2013-2015) – 3 SAISONS – ANNULEE
Inspiré des œuvres de Tom Harris

Mon copain, étant fan de Mad Mikkelsen m’a quelque peu forcé la main pour voir cette série qui le met en scène dans le rôle de Hannibal. Et je ne suis pas du tout déçue, mais j’imagine que vous l’aurez deviné étant donné que la série se retrouve dans mon TOP 3…

Synopsis : Une relation étrange et morbide entre le célèbre psychiatre Hannibal Lecter et l’un de ses patients, Will Graham née rapidement entre les deux. Ce dernier travaille pour le FBI mais est torturé par sa fascination dévorante pour les serial killers. Que deviendra cette relation basée sur la confiance lorsque les autorités se poseront des questions sur les actes de Lecter et de ce qu’il peut bien cacher…

Une ambiance terrifiante, une réalisation sans défaut, des acteurs époustouflants et surtout un Mad Mikkelsen qui fait honneur à Hopkins. Il est à la hauteur du personnage et arrive à le rendre dérangeant et intimidant tout comme charmant. 

Même si l’écriture de la série reprend globalement un rythme de série policière tout à fait lambda, la trame de fond est toute autre et l’originalité des meurtres de chaque épisode, même si différents, sont extrêmement originaux. Glauque, à en faire tourner le regard de l’écran par moment. Mais… Ca n’en reste pas moins impressionnant et dans un sens « beau ».

Le côté psychologique m’a beaucoup plu et malgré le fait que cette série est été arrêtée (à mon grand désespoir), la fin de la saison 3 est une des fins qui m’a le plus satisfaite de toutes les séries finies que j’ai vu jusqu’à maintenant.

Alors pour une série arrêtée, elle vaut le coup d’être vu et ne laissera absolument pas un goût amer contre les producteurs. Pas un goût amer comme la prochaine série…

2. THE OA (2016 – 2019) – 2 SAISONS – ANNULEE
Réalisation : Brit Marling et Zal Batmanglij

J’ai fait un article sur cette série, donc je vous mets le lien ici :

http://mai-li.fr/the-oa-brit-marling-zal-batmanglij/

Synopsis : Nous suivons Prairie Johnson, une jeune fille aveugle russe adoptée par un couple américain. Elle disparaît pendant 7 ans, avant de réapparaître avec la vue. La disparition de sa cécité, son éclipse brutale et son retour soudain provoquent de nombreux questionnements chez les gens qui entourent cette famille. De plus, elle s’affirme maintenant ne plus être « Prairie », mais « The OA ».

L’arrêt de cette série m’a brisé le cœur. Bien évidemment je vous conseille de regarder cette série, avec une ouverture d’esprit immense (presque une fracture d’esprit voyez-vous).
Elle est intelligente, profonde, qui repose sur un scénario fantastique.

Malheureusement, la fin de la saison 2, qui est une fin incroyable et qui promet des retournements de situations incroyables et jamais vu dans une série, me donne de la rancœur contre la production et Netflix…

SPOILER : Pour ceux qui sont curieux de savoir, je vais vous expliquer du mieux que je peux, car malgré tout, l’histoire reste très complexe sans l’avoir vu.

Dans la fin de la saison 1, les personnages principaux ouvrent une dimension parallèle et s’y retrouvent un peu malgré eux car ils ont été forcés de faire « les mouvements » (une sorte de danse qu’ils peuvent faire en y mettant toute leur âme dedans pour ouvrir une dimension autre que celle où ils se trouvent). Ils se retrouvent dans une dimension où ils sont tous enfermés en hôpital psychiatrique mais se souviennent de ce changement de dimension. L’homme qui les a fait enfermer s’en souvient aussi et c’est celui qui leur a obligé de faire ses mouvements. Il a cependant réussi à « laver le cerveau » d’un du groupe.  Quant à THE OA, celle qui a les plus grandes facultés, se souvient aussi mais n’est pas connu sur son identité de la dimension 1. Le groupe, l’homme et the OA se souviennent mais personne d’autres n’est au courant et personne ne les croit. BREF.

Dans la fin de la saison 2, tout le monde a retrouvé la mémoire et tout le monde cherche à coincer ce malfrat. Sauf que le malfrat, et bien il réussit a envoyé the OA et lui dans une autre dimension (et un du groupe mais ça il ne le sait pas) dans une dimension… Qui est la nôtre. Il annonce « tout le monde te connaîtra en tant que THE OA mais pas toi »… Ce monde, c’était le nôtre. Celui où ils sont acteurs. Ils auraient joué leur propre rôle, avec leur propre nom.
VOUS VOUS RENDEZ COMPTE DE CE QU’ON RATE ?

Désolée si je n’ai pas été très nette, il vaut mieux le voir que le lire ou entendre quelqu’un l’expliquer… Vraiment, ça vaut le coup même si vous risquez de rater quelques battements de cœur à la fin de la série…

MENTIONS HONORABLES
Parce que cet article est beaucoup trop long, je vais juste dire les noms de séries avec leurs synopsis. Pour moi, elles avaient aussi leur place dans le classement, mais c’était trop compliqué et j’ai dû faire des choix cruciaux…

MINDHUNTER (Depuis 2017) – 2 SAISONS – EN COURS
Réalisation : Joe Penhall, inspiré de faits réels

Synopsis : Comment anticiper la folie quand on ignore comment fonctionnent les fous ? Deux agents du FBI imaginent une enquête aux méthodes révolutionnaires et se lancent dans une véritable odyssée pour obtenir des réponses.

CALLS (Depuis 2017) – 2 SAISONS – EN COURS
Réalisation : Timothée Hochet

Synopsis : Entre enregistrements sur téléphone, HF de tournage, boîte noire d’un avion, tous connectés entre eux, font miroités la terrifiante venue d’une Apocalypse imminente.

Retrouvez l’article ici :

http://mai-li.fr/calls-s1-et-2-timothee-hochet/

THE BOYS (Depuis 2019) – 1 SAISON – EN COURS
Basé sur la bande dessinée du même nom de Garth Ennis et Darick Robertson

Synopsis : Après un violent accident causé par un des super-héros du groupe des Seven qui enlève brutalement la vie de la fiancée de Hughie, ce dernier se fait approcher par Billy Butcher, qui se dit du FBI. Il apprend que Vought, la société qui prend en charge la célébrité et la défense des super-héros cachent un nombre incalculable de crimes. Ces jeunes personnes dotées de superpouvoirs soient disant choisies par Dieu ne sont peut-être pas tous des sains. Seulement, Starlight, une nouvelle héroïne fait son entrée au sein du groupe des Sept…

Retrouvez l’article ici :

http://mai-li.fr/the-boys-eric-kriple/

MISFITS (2009 – 2013) – 5 SAISONS – TERMINEE
Réalisation : Howard Overman

Synopsis : Cinq jeunes marginaux qui n’ont rien en commun se retrouvent en même temps à devoir remplir des travaux d’intérêts généraux. Un jour, ils essuient un puissant et étrange orage et, au sortir, se retrouvent tous affublés de supers pouvoirs…

1. SHERLOCK (2010 – 2017) – 4 SAISONS – TERMINEE (askip)
Basé sur l’œuvre de Sir Arthur Conan Doyle

Et c’est sans roulement de tambours que je vous révèle que la série en position numéro 1 n’est autre que… Sherlock ! Mais, si vous me connaissez, vous savez d’ors et déjà que je suis une fan incontestable… Je connais la série sur le bout du scénario, en anglais comme en français… C’est grave, docteur ?

Cette série est celle qui m’a donné envie d’écrire, de me lancer dans le cinéma et qui m’a faite devenir accro aux séries. Elle a eu un impact sur ma vie et je pense que ça y joue. Mais il y a eu un impact car la qualité était au rendez-vous.

Synopsis : Les aventures de Sherlock Holmes et de son acolyte de toujours, le docteur Watson, sont transposées au XXIème siècle…

Moi qui ai en horreur les séries qui sont longues, qui préfère le format sitcom de 20 minutes ou encore les épisodes de 45 minutes… Mais là, bien évidemment, ma série préférée est tout l’inverse… 4 saisons de 3 épisodes de 1H30 chacun. Entre chaque saison? Environ 2 ans et demi d’attente… Mais jamais été déçue de ce que les scénaristes nous ont servis ! C’est pour vous dire !

Je ne veux pas trop m’étaler dessus car je souhaite faire une critique plus approfondie et individuelle. Car oui, Sherlock mérite plus qu’une apparition dans mon TOP 10.

La réalisation est très immersive, relève du détail – tout comme le scénario que nous proposent Steven Moffat et Mark Gatiss, les co-réalisateurs. (Dont Mark Gatiss qui joue Mycroft Holmes dans la série d’ailleurs)

Les acteurs présents n’ont pas vraiment à faire leur preuve et ne font qu’ajouter à leur liste respective un petit bijou audiovisuel : Benedict Cumberbatch, qui joue Sherlock, qui est connu pour avoir joué dans Imitation Game, Doctor Strange, 12 years a Slave et prêté sa voix dans Le Hobbit ou encore dans la série Good Omens (critiquée juste ici : http://mai-li.fr/good-omens-douglas-mackinnon/). Mais Martin Freeman qui joue John Watson partage l’affiche, lui connut pour avoir joué dans Le Hobbit dans le rôle principal, Fargot et The Office. 

Personnages développés en peu de temps, grosses qualités scénaristiques, ambiance à couper le souffle. La bande originale est bien évidemment une des meilleures pour moi en terme de série. (Est-ce que je m’en fais des playlists ? Bien sûr.)

Je ne sais que dire à part FONCEZ VOIR CETTE SERIE QUI EST FORMIDABLE.

Ah, et Andrew Scott. Juste, Andrew Scott. Moriarty. Je l’aime.

« Every fairytales needs a good old-fashioned vilain. You need me, or you are nothing. We’re just alike you and I. Except you’re boring. You’re on the side of the angels. »

J’espère que ce TOP 10 vous aura plus malgré sa longueur et j’attends vos retours avec impatience !

N’oubliez pas, chaque critique est personnelle et mon TOP 10 est très subjectif. En attendant, j’espère que ça vous aura donner envie d’en découvrir et d’en démarrer… Je viens d’ailleurs de commencer How To Get Away With Murder. Qui sait, peut-être rejoindra-t-elle sa copine de la même réalisatrice, Shonda Rhimes, dans ce TOP 10?

Un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *