Critiques,  LIVRES

Culottées – Pénélope Bagieu

Mon oncle et ma tante m’ont offert cette BD pour noël. Je ne connaissais pas du tout mais le livre était beau, les dessins étaient originaux et le principe était bon.

Synopsis : Guerrière apache ou sirène hollywoodienne, gardienne de phare ou créatrice de trolls, gynécologue ou impératrice, les Culottées ont fait voler en éclat les préjugés. Quinze portraits de femmes qui ont inventé leur destin.

Ne pouvant pas vraiment apporter ce livre avec moi pendant mes jours de travail pour le lire dans le métro, c’est « grâce » au confinement – merci Covid 19 – que j’ai pu le lire en une petite heure.

Il y a quinze portraits de jeunes femmes, de toutes périodes :

  • Clémentine Delait. Femme à barbe. (1865 – 1939)
  • Nzinga. Reine du Ndongo et du Matamba. (1583 – 1663)
  • Margaret Hamilton. Actrice du Magicien d’Oz, la sorcière. (1902 – 1085)
  • Las Mariposas. Trois sœurs rebelles politiques. (1924/26/35 – 1960)
  • Josephina Van Gorkum. Amoureuse têtue qui n’a que faire des différences religieuses. (1820 – 1888)
  • Lozen. Guerrière et chamane. (Environ 1840 – probablement 1889)
  • Annette Kellerman. Sirène. (1886 – 1975)
  • Delia Akeley. Exploratrice. (1875 – 1970)
  • Joséphine Baker. Danseuse, résistante et mère de famille. (1906 – 1975)
  • Tove Jansson. Peintre et créatrice de trolls (les Moumines). (1914 – 2001)
  • Agnodice. Gynécologue. (Environ 350 av.JC)
  • Leymah Gbowee. Travailleuse sociale. (1972 -)
  • Giorgina Reid. Gardienne de phare. (1908 – 2001)
  • Christine Jorgensen. Célébrité transexuelle. (1926 – 1989)
  • Wu Zetian. Impératrice. (624 – 705)

Ces femmes venant de différentes cultures et de différents milieux n’en restent pas moins inspirantes. Elles sont chacune contre le patriarcat et se donne corps et âme pour assumer leur corps et leurs qualités de Femme malgré les jugements.

Elles ignorent les paroles d’autrui pour se construire la vie rêvée, la vie parfaite qu’elles veulent avoir.

L’auteure arrive à nous porter avec son humour et son laisser aller dans les dessins qu’elle nous propose.  

C’est rapide, simple et efficace pour nous permettre de nous cultiver sur les femmes fortes qui ont une vie hors du commun.

C’est d’ailleurs un point positif comme un point négatif, car nous avons peu de détails sur leur vie et il faut donc se documenter soit même un peu plus pour en apprendre davantage.

C’est d’ailleurs comme ça que j’ai appris que les Moumines (des petits trolls ayant l’apparence d’hippopotames), qui ont été créés par Tove Jansson, avait pour but de changer les idées à cette dernière car dans sa vie plus rien ne va : elle voit son frère partir se battre pendant la Seconde Guerre Mondiale, sa meilleure amie juive fuit l’Amérique… Lors de mon voyage au Viêt-Nam, j’ai gagné une peluche d’un de ces petits trolls. Je le trouvais simplement mignon, alors qu’il y a encore plus de signification derrière ça : elle a voulu s’évader et faire vivre à des personnages fictifs une vie calme et merveilleuse.

Moumine – par Tove Jansson

CONCLUSION

C’est un beau bouquin que petits et grand peuvent lire sans soucis.

Les dessins sont particuliers mais plutôt agréables à regarder et les histoires sont terriblement intéressantes et donne envie de se renseigner sur la vie de ses femmes au destin incroyable et hors des sentiers battus.

Note : 9/10

J’achèterai le second tome au plus vite !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *