Critiques

100 Humans – Emission TV Netflix

J’aime qu’on réponde à mes questions les plus folles. Alors j’ai été ravie de voir que cette émission télé (aux allures de télé-réalité mais qui n’en est pas) y répondait.

Cette émission est sous forme de mini-série, contient 8 épisodes d’environ une trentaine de minutes et abordent un sujet général dans chacun (sens, sexe, beauté, performance, etc…) avec plusieurs questions résolues.

Synopsis : Quel sexe est le meilleur ? Plus de résultat avec une sanction ou une récompense ? Il y a t’il une bonne façon de s’essuyer aux toilettes ? Cent personnes de tout le territoire Nord-Américain se sont proposées afin de répondre à plusieurs questions sur le comportement humain.

J’avais vu la bande-annonce par hasard quand je scrollais sur Netflix, ne sachant pas si je devais reprendre Dark ou me chercher une nouvelle série. Je me suis fait happée par une émission américaine pseudo scientifique et… Entre nous, je ne regrette pas tant mon choix !

Je ne vais pas vous mentir, j’ai monté un meuble dans quasiment l’intégralité de l’émission et donc, les 8 épisodes. Je n’avais pas toujours mon regard vers l’écran ni les oreilles à 200% sur le sujet. Vous me direz, faut pas être hyper concentré non plus pour comprendre le sujet ni suivre l’histoire, parce qu’il n’y en a pas à proprement parler.

Un épisode = Un sujet.

Par exemple, dans le premier épisode qui va répondre à des questions sur la beauté (les pouvoirs de l’attraction), il va y avoir les questions suivantes :

  • Être un bon danseur suffit-il pour avoir des spermatozoïdes actifs ?
  • Être drôle, ça permet de faire l’amour ?
  • Le fait d’être beau permet-il d’éviter la prison ?

Trois animateurs, qui tiennent un rôle de lourdaud un peu con vont proposer différents types d’expériences à un panel de cent personnes venues de toute l’Amérique du Nord (au moins une personne représentant un état). Ils vont ensuite nous expliquer les résultats qu’ils souhaitent pour affirmer leur hypothèse et en débattre avec des intervenants professionnels.

Plusieurs choses me déplaisent. Tout d’abord, je n’ai pas aimé l’humour ridicule que les animateurs utilisent pour détendre l’atmosphère avec les « cobayes » comme entre eux. C’est par moment assez gênant mais je me doute que ce n’est pas eux qui ont choisi.

Je n’ai pas apprécié non plus les mises en lumières sur certains « cobayes ». Certains, parce qu’ils étaient mignons ont eu les grâces de l’équipe technique et étaient plus en lumière que ceux qui étaient plus discrets. Ceux qui étaient exubérants ont forcément plus à la production et étaient aussi mis en avant au dépend des autres. Pourtant, le but est d’avoir un panel de personnes qui rentrent dans le moule américain, non ? Je trouvais ça gênant de prôner un panel neutre et d’avoir autant de mise en avant que sur certaines personnes (qui, en plus, sont assez insupportables). Mais j’imagine que c’est un aspect typiquement Américain qui échappe à mon doux regard de Française. L’émission se déclare d’un genre excentrique de base, alors j’aurai aussi pu me douter que ça allait rapidement me gonfler.

En revanche, j’ai apprécié les petites expériences qui, même si elles ne sont peut-être pas menées totalement de manière scientifique, réussissent à avoir un résultat tout de même valable et peut amener une réponse qui convient à ceux qui se sont d’ores et déjà confronté à cette question. Elles sont marrantes, pertinentes et réellement intéressantes.

J’ai également apprécié le fait qu’ils n’aient pas enlevé du montage final les expériences ratées avec un verdict contraire aux attentes. C’est justement ce qui montre la réalité des expériences et des circonstances. Ça peut même servir à répondre aux questions d’une autre manière.

Je déconseille le doublage, qui ai fait par-dessus les voix originales. On se retrouvent avec un bordel audio vraiment pas sympa à écouter. C’est un point négatif qui rend l’émission assez cheap.

CONCLUSION

C’est une émission qui se trouve être un bon divertissement malgré des animateurs un peu lourds et des mises en avant trop importantes sur certains « cobayes » ce qui semble annuler un peu l’effet « panel neutre ».

Les questions posées restent intéressantes, parfois cocasses mais cohérentes avec le thème. Les expériences sont souvent en accord avec, même s’il y a des exceptions.

Note : 6/10

Un peu plus de la moyenne car ça m’a vraiment bien diverti et j’ai enfin pu savoir de quel côté mettre le papier toilette sur son portant. Et ça, ça n’a pas de prix.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *